Abonnez-vous à notre newsletter

Gym sensorielle prénatale (suite)

Comment se préparer à vivre l’intelligence corporelle au moment de l’accouchement ?

En effet la puissance de l’accouchement peut surprendre. Comment se laisser faire quand on n’a jamais appréhendé cette chose-là et de surcroît comment laisser la douleur ne pas nous envahir alors qu’elle est bien présente ? Comment laisser le col de l’utérus se dilater alors que la douleur est présente, comment rester relâchée dans ces moments-là alors que tout se tend ? Est-il possible d’absorber dans soit cette intensité au rythme des contractions et laisser ce processus se faire, laisser son bassin se déformer et se malléabiliser sous l’effet des contractions et de la progression du bébé ?

  1. Par l’apprentissage du relâchement dynamique la femme va apprendre à garder la perception d’elle-même même dans l’action (la plupart des techniques de relâchement ne se font que dans un état statique). Dans notre pratique le mouvement est un outil de relâchement lui-même grâce à des enchaînements particuliers et à la lenteur
  2. Les techniques de détournement attentionnel sont des techniques d’entraînement à la gestion de la douleur. La stabilité de l’attention orientée vers un processus actif va permettre de ne pas autoriser la douleur à prendre toute la place, d’éviter le processus néfaste de la douleur de s’installer (c’est-à-dire immobilité et fixité) entravant alors le bon déroulement de l’accouchement. Cette stabilité prévient un emballement psychologique dû à la douleur emmenant alors la femme dans une peur parfois panique
  3. Apprentissage des recherches de positions antalgiques spécifiques à chaque femme permettant un engagement du bébé plus facile
  4. Mieux se connaître pour mieux se respecter, plus la femme se connaît plus elle est à même de savoir ce dont elle a besoin
  5. La pratique des mouvements de bases au moment de l’accouchement va permettre de trouver de l’espace dans son bassin dans de très petites amplitudes de mouvements
  6. La GSP favorise le déroulement d’un accouchement physiologique .

Après 9 mois de transformations comment se réapproprier son corps et s’épanouir dans son rôle de mère ?

Après l’accouchement une nouvelle phase commence, la maman va devoir répondre à des demandes incessantes de la part du bébé sans pour autant s’oublier totalement, se réapproprier son corps et retrouver de nouveaux repères.

  1. La pratique des mouvements dits de bases va lui permettre de renouer avec qui elle est, avec la perception identitaire d’elle-même. Ce travail va donc lui permettre de se positionner en temps que mère par rapport à son enfant, l’aider à assumer ses décisions avec clairvoyance, et minimiser les effets du baby blues source de stress et de dévalorisation chez la nouvelle maman
  2. Les points d’appuis vont permettre à la maman de se poser et l’aider à gérer la nouveauté des situations et l’adaptabilité que cela demande dans l’ensemble de ses repères physiques, psychiques, affectifs et comportementaux
  3. Apprendre à prendre en compte les informations sensorielles qu’offre le corps pour les aider à mieux gérer le quotidien comme la fatigue par exemple
  4. Apprendre à gérer son stress, à déléguer, à être à l’écoute de soi, de l’autre, demande une capacité attentionnelle hautement entraînée ce qui se prépare bien avant la naissance.

La Gym Sensorielle Prénatale : ses outils

  1. Des enchaînements de mouvements précis (mouvements circulaires et mouvements de bases), mêlés à des temps de mouvements libres de manière à laisser sa singularité se déployer dans le geste. Les exercices se font en position assise, debout et sur ballon
  2. La notion de point d’appui : c’est le temps fort de notre travail, c’est à la fois une pause que l’on s’offre, un temps de réflexion, une force de propulsion qui s’organise et se potentialise, c’est un déploiement de soi
  3. La lenteur un outil remarquable qui révèle la puissance douce et naissante de l’intelligence corporelle. La lenteur permet de construire l’attentionnalité instrument cognitif interne sans qui l’accès à la vie intime n’est pas possible
  4. La verbalité va permettre à la femme d’exprimer le vécu de sa séance afin d’en tirer un acte de connaissance pour elle-même sur elle-même
  5. L’introspection sensorielle permet de développer une écoute de soi et laisser l’intelligence du corps se déployer

Les outils de la GSP peuvent aussi être utilisés en salle d’accouchement, dans la phase de post-partum immédiat ainsi que dans la rééducation du périnée.

Recherches populaires : Bien etre Jura, Découverte de la gymnastique sensorielle, Gymnastique sensorielle prénatale, Retrouvez le bien-être (Jura)
Remonter
Site en Maintenance

Archaos - Cabinet Masseur Kinésithérapeute

15 Avenue Edouard Herriot, 39300 Champagnole

Email: info@centre-archaos.fr

Téléphone rendez-vous : 03 84 52 39 28
Téléphone ateliers : 06 76 04 26 44